Français Anglais 

L'accès au site peut présenter certains risques...

Vers 1240, la seigneurie de Léotoing se scinde. L'histoire du château de Montgon ne commence à être connue qu'à partir du moment où la branche aînée des seigneurs de Léotoing s'éteint avec Béraud II en 1250. Le nom de Léotoing fut repris par une branche cadette titulaire de la seigneurie de Montgon.Le château de Montgon n'apparaît donc qu'au milieu du XIIIème siècle avec Béraud de Léotoing-Montgon. Rien ne subsiste de la première construction.

C'est sous Béraud II que la seigneurie atteint sa plus grande expansion avec les possessions de Montgon, Apchat, Florat, Feschai en 1377 et puis celles de La Clause et Chalet. Cette prospérité pourrait correspondre à une phase de reconstruction du château de Montgon vers la fin du XIVème siècle.

Avec Jacques de Léotoing-Montgon disparaît la branche des Léotoing, remplacée par une lignée apparentée qui portera le nom de Cordebœuf de Beauverger-Montgon qui entretient le château jusqu'au début du XVIIème siècle.

Au XIXème siècle, le château sera livré au pillage des récupérateurs de pierre.

Le château de Montgon est érigé à flanc de coteau sur le rocher rattaché au plateau par un isthme. Le corps de logis est de plan quadrangulaire et s'inscrit dans une grande enceinte sur trois cotés : Nord. Est et Ouest.

La première enceinte, qui enserre la basse-cour, est rectiligne sur ses fronts Est et Ouest mais forme un angle obtus sur sa face Nord. Ce côté, renforcé par une tour semi-circulaire, est particulièrement vulnérable en raison du passage d'une ancienne voie de communication donnant accès sur le plateau. A l'angle Nord-est de l'enceinte, flanquée d'une tour ronde, s étendait un bâtiment aujourd'hui disparu.

L'aménagement de cette enceinte ne semble pas antérieur au XVIème siècle. Au sud du logis, on devine les vestiges d'une avant-cour occupant la surface de la motte naturelle.

 Le corps de logis est pourvu, au 1er niveau, d'une grande salle voûtée en berceau raccordée à une autre salle-basse de plan quadrangulaire située sous la tour-maîtresse Cette salle souterraine pouvait servir de cellier ou peut-être, plus tardivement, de cave pour la vinification et la conservation du vin car il semblerait qu'il y ait eu un pressoir. Taillée dans le rocher, elle doit être l'un des seuls vestiges du premier château (XIIIème siècle).Les étages du corps de logis étaient desservis par une tourelle d'escalier dont on aperçoit encore la base (côté Sud).

Au Nord, se trouve la tour maîtresse accolée au corps de logis. On y accédait par l'intérieur de la partie résidentielle, certainement au second niveau. Ce donjon de plan circulaire à l’extérieur, se compose de trois niveaux dont deux salles voûtées en calotte à six pans irréguliers. La forme extérieure ne trahit pas le plan intérieur puisque le 1er niveau est quadrangulaire, le 2nd est hexagonal et le 3ème niveau est circulaire.

Pourquoi avoir changé, en cours de construction, le plan de cette tour ? II semblerait qu'une première tour ait été construite sur une motte naturelle (le relief n'a pas dû nécessiter des aménagements importants). Cette tour était de plan quadrangulaire puis lorsque le château est aménage en logis résidentiel, certainement au XIVème siècle, le donjon est transformé en tour circulaire. En étant accolé au corps de logis, le donjon perd toute fonction défensive

Les différents remaniements architecturaux du château de Montgon traduisent davantage une fonction résidentielle, le donjon ne pouvant pas se défendre isolément.

Cependant, sa position géographique, comme voie de communication obligatoire favorisait certainement un droit de passage perçu par les seigneurs de Léotoing-Montgon leur permettant ainsi de contrôler cette étroite vallée.



 

Météo à Blesle

-1 °C / Brouillard
Vent: N de 4 km/h
Humidité: 93%
Auj
-5/1 °C
Sam
-5/6 °C
Dim
2/7 °C
Lun
1/5 °C