Français Anglais 

Demeure privée
DESCRIPTION DE L'EXTÉRIEUR DU CHÂTEAU

Le château de Torsiac comprend un important donjon carré, un corps de logis et un parc surplombant l'un des méandres de la vallée de l'Alagnon face à Léotoing.
Le donjon aurait été édifié au XIVème siècle et modifié au XVème siècle. Le logis principal est de plan quadrangulaire cantonné de trois tours bâties également au XVème siècle. Le château est restauré dans la deuxième moitié du XIXème siècle entre 1853 et 1902, reliant ainsi le corps de logis au donjon. Ces transformations sont attribuées à l'architecte clermontois Poinson.

L'ARCHITECTURE MILITAIRE

Ce château offre quelques exemples d'ouverture de tir : archères arbalétrières et archères canonnières.

Une évolution de l'architecture militaire se fait sentir au XIIème siècle, sous l'influence des croisades. L'usage de l'arc et de l'arbalète se généralise. L'évolution se poursuit avec les conquêtes du XIIIème siècle, la Guerre de Cent Ans, les campagnes italiennes et les guerres de Religion. La forme des ouvertures de tir va donc suivre les modifications des différentes armes de jet : apparition et développement des armes à feu.

Les archères arbalétrières sont les premières ouvertures dans les maçonneries des courtines et des tours adaptées au tir avec l'arc puis l'arbalète. La forme la plus courante est la fente verticale étroite. Au XIIIème siècle, on ouvre l'angle de tir à la base, en triangle appelé "étrier".
Au XIVème siècle, c'est la révolution des armes à feu, il faut adapter les ouvertures de tir. On agrandit la base des archères avec un orifice circulaire. Les archères canonnières à double ébrasement intérieur et extérieur, dont nous avons un exemple à Torsiac, apparaissent dans la deuxième moitié du XVème siècle et sont appelées "embrasure à la française".

LES RESTAURATIONS DU XIXeme SIÈCLE

Le château de Torsiac a été fortement remanié au XIXe siècle comme peuvent en témoigner les nouveaux éléments architecturaux du donjon : crénelage fantaisiste et faux mâchicoulis. Ce type d'architecture est appelé style troubadour en référence au Moyen Age. Le XIXe siècle donne naissance à un véritable engouement autour de l'architecture médiévale et plus précisément du gothique, qui était auparavant qualifié de style barbare. Ce nouvel intérêt s'inscrit dans un mouvement littéraire, le romantisme, dont l'impact fut donné avec la publication de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo. Ce début de siècle est marqué par la redécouverte du passé. La Révolution a entraîné la destruction massive d'édifices religieux. Une prise de conscience est née, les Préfets sont chargés d'établir un inventaire des bâtiments à sauvegarder. De nombreux édifices endommagés par le temps ou l'Histoire suscitent l'intérêt des architectes pour entreprendre de nouvelles techniques de restauration respectant le bâtiment. Viollet le Duc, architecte français, est en cela le spécialiste de la restauration d'édifices célèbres qu'il sauva de la ruine tels Vézelay ou la basilique Saint- Denis. Les remaniements du château de Torsiac reflètent tout à fait ces recherches architecturales. Le cadre même de ce site lui confère une atmosphère romantique.


 

 

 

Météo à Blesle

-1 °C / Brouillard
Vent: N de 4 km/h
Humidité: 93%
Auj
-5/1 °C
Sam
-5/6 °C
Dim
2/7 °C
Lun
1/5 °C